Publié le 23 mai 2018 à 19:28 Publié par :

SHADOW OF THE TOMB RAIDER | Meet The Team #3 – Frederic Arnaud

Eidos Montréal continuent leur teasing de l’E3 avec leur tour d’horizon des équipe du studio. Pour ce troisième numéro, Frédéric Arnaud, Lead Sound Designer sur Shadow of the Tomb Raider, nous explique son rôle au sein du projet, et la philosophie autour de la création de l’univers sonore du jeu. Quelques anecdotes intéressantes, dont une impliquant une machine à Tortilla. Si, si !


 

 

‘Notre but du côté du son était de proposer une expérience sonore immersive pour le joueur. Pour la jungle, dans laquelle Lara sera dans certaines régions, vous entedrez les vrais oiseaux que l’on retrouve réellement dans ces parties du monde. Pour les dialogues, nous sommes parti à Mexico, et nous avons enregistré les voix de vrais acteurs mexicains, pour transposer dans le jeu les environnements sonores de la vrais vie. Emmener l’immersion à un autre niveau… nous avons enregistré une machine à Tortilla ! Tous ces niveaux de détail aident le joueur à s’immerger, et en particulier, quand Lara sera emmenée à voir… [Time’s Up]’


 

Les environnements de jungles et forêts sont réputés pour être de vrais casse-tête dans le jeu vidéo ou même le cinéma d’animation. Dû au fait de leur richesse de détails, vie de flore et de faune, perpétuel dynamisme, lumières changeantes, ombres, et donc ambiances sonores… c’est toujours un vrais défi de rendre le tout crédible, dynamique et organique, et ne pas tomber dans un feeling de simple exposition esthétique factice. Pour rendre tout ça au mieux au jour d’aujourd’hui, ça demande bien évidemment les meilleures technologies du moment, mais aussi et surtout un sens du détail, une attention et une application à toute épreuve !
Concernant l’approche immersive que peut offrir un jeu vidéo, le son est bien évidemment un des (si ce n’est LE) aspects les plus importants d’un univers, les graphismes purs et durs n’étant eux, finalement, pas si prépondérant que ça. C’est important bien évidemment, d’autant plus de nos jours où les discours et campagnes promotionnelles jouent leur va-tout sur la profusion de détails graphiques. Pourtant quand on jette un coup d’œil à la globalité des jeux réputés comme « immersifs », beaucoup ne sont pas forcément réputés pour être des étalons esthétiques… En revanche le son. Nul doute que qu’un bon son puisse radicalement métamorphoser l’expérience d’un jeu ! Mais je m’égare…

 

Hâte de découvrir l’univers sonore de ce Shadow of the Tomb Raider, et sa fameuse machine à tortilla !


Catégories : Eidos Montréal, Shadow of the Tomb Raider

Publié par :


Laisser un commentaire