header image

Publié le 18 septembre 2023 à 15:26 Publié par :

Tomb Raider I-III Remastered annoncé

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on l’aura attendu cette news ! Les remasters* des trois premiers jeux Tomb Raider débarquent entre nos petits doigts moites de fans surexcités le 14 février prochain. Préparez vos plus belles ambiances tamisées et vos bougies parfumées senteur tombeau oublié, car quoi de plus romantique qu’un voyage aux quatre coins du monde, à déjouer pièges mortels et flinguer monstruosités par paquet de douze ? Et vu que je suis d’un naturel espiègle, je n’aurai pas résisté à vous mettre une astérisque dès la deuxième phrase de cet article, repérez la bien, j’y reviendrai plus tard…

Titre : Tomb Raider I-III Remastered Starring Lara Croft

Contenu :

  • Tomb Raider I + « Unfinished Business »
  • Tomb Raider II + « Golden Mask »
  • Tomb Raider III + « The Lost Artifact »

Date de Sortie : 14 février 2024

Plateformes : PC (Steam, GOG, Xbox App), PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series, Xbox One, Nintendo Switch

Type de contenu : Dématérialisé uniquement (à l’heure actuelle)

Editeur (Publisher) / Développeur : Aspyr** (deuxième astérisque… décidemment…)

Prix indicatif : 29€99 

Taille : 4,8Go (Nintendo Switch) – 6Go (Xbox) [Approximation]

 

Configuration Minimale Requise (PC) :

Système d’exploitation : Windows 7+
Processeur : Intel i3
Mémoire vive : 8 GB de mémoire
Graphiques : NVIDA RTX 970
DirectX : Version 11
Espace disque : 2 GB d’espace disque disponible

Tout aussi attendus aient été ces remasters, je crois que personne ne s’attendait à les voir dévoilés dans ces conditions, puisque c’est sans crier gare que nous avons eu droit à un trailer lors du Nintendo Direct qui s’est tenu dans l’après midi du 14 septembre. Une vidéo de présentation qui entreprend de faire un rapide tour d’horizon de ce que ce remaster* offrira aux joueurs, qu’ils soient aventuriers en herbe, ou fans initiés aux arcanes du grand ordre des gameplay cubiques. 

La première chose qui saute évidemment aux yeux, et c’est ce sur quoi se vend avant tout ce remaster*, c’est le nouvel écrin graphique dans lequel nous sont livrées les trois premières aventures de Lara Croft. Textures et éclairages retravaillés, lumières dynamiques, nouveau modèle 3D de Lara ou encore quelques discrets ajouts esthétiques dans les décors (feuillages, éléments en reliefs,…). Le tout avec la fonctionnalité fortement appréciable de pouvoir changer à tout moment entre ce nouveau rendu et l’ancien, tout en polygones et gros pixels qui tâchent ! Une feature qui n’est pas sans rappeler ce qu’avait pu faire l’édition anniversaire de Halo. Le tout devrait tourner en 4K et 60fps (cf: fiche du jeu sur Xbox) du moins sur PC, PS5 et Xbox Series. Oubliez évidemment la 4K pour les version Switch, PS4 et One.

Si les trois premiers jeux sont au cœur de ce remaster*, il en va également de même pour leurs extensions respectives. Ainsi les contenus téléchargeables Unfinished Business, Golden Mask et The Lost Artifact, seront tous trois enfin jouables partout ! Ces derniers n’étant disponibles jusqu’alors là que sur PC, et souvent dans des conditions… délicates. Une excellente nouvelle donc, une grande partie de joueurs parmis les fans n’ayant même jamais pu tester ces aventures dû à la difficulté (relative) que représente l’accès à leur contenu.

Le tout disponible en français (textes et voix) ! On entend à tous votre « ouf » de soulagement après le trauma linguistique des versions Steam et PlayStation Store des jeux originaux…

A l’instar des deux options graphiques, on nous annonce également que l’on aura le choix entre les commandes classiques (qui ont tant fait couler d’encre sur leur supposée rigidité), et de nouvelles commandes plus modernes. La gestion des doubles sticks a ainsi été retravaillée et des fonctionnalités de verrouillage de caméra seront intégrées, que l’on nous présente comme des améliorations de notre expérience de jeu. 

Pour rester dans le registre de ce qui se passe sur nos manettes, les jeux devraient également êtres compatibles avec les vibrations sur toutes les versions, et exploiteront semble-t-il les fonctionnalités des gachettes de la DualSense sur PS5.

Pour en finir avec les compatibilités qui comptent pour le joueur de 2024, notons que pour la première fois de l’histoire du monde, ces Tomb Raider auront droit à leur propre liste de succès / trophées ! De quoi justifier de relancer ces aventures une 93ème fois… si votre plateforme de jeu prend en charge les succès / trophées, bien évidemment (Lara lève présentement son sourcil vers Nintendo).


 

Au delà de tout ce qui a été annoncé, nous nous posons tous bien évidemment des milliards de questions (minimum) concernant tout ce qui n’a pas été encore dit ou explicité. Chacun des trois jeux aura-t-il son propre écran titre, ou bien nous retrouverons nous face à un contenu unifié ? Le contenu des jeux sera-t-il strictement le même que dans les originaux, ou auront nous des surprises (notamment dans les manoirs Croft) ? Dans la même idée, le système de sauvegarde et de progression a-t-il été modifié, et si non, comment est-il géré (chaque jeux ayant des fonctionnalités de sauvegarde différentes en fonction des épisodes, et des plateformes sur lesquels ils sont sortis) ? 

Bref, un potentiel joyeux foutoir en perspective. Et il nous tarde de pouvoir décortiquer tout ça au fil des mois. C’est pour cette raison que nous vous proposons une FAQ en fin d’article, qui sera mis à jour au fur et à mesure avec vos questions, et les réponses que l’on aura pu trouver au fil de nos furetages. Mais également une excellente occasion de faire un enchaînement sur une question de fond que j’amorçais dès le début de cet article, et que nous devrions selon moi nous poser…

* Remaster ou Portage ?

Portages, remasters, remakes ou reboot sont des termes couramment employés dans l’industrie du jeu vidéo. Ils sont souvent sources de confusion. Et pour cause, ils n’ont pas de ligne claire ou définition précise qui permettrait de correctement les discerner. Et selon moi, une des raisons de cette perte de repaire total vient de leur utilisation dans le language maketing des productions. Et plus particulièrement lorsque cela concerne les Remasters et les Remakes. Alors quels terme utiliser, et pour quel type de production ? Afin que l’on parte sur une base saine, je vais dans un premier temps définir le plus précisément possible l’utilisation que je fais de ces différents termes.

PORTAGE

Dans le langage informatique, on utilise généralement le terme de portage pour parler de l’adaptation d’un logiciel (ou un systeme / code) d’un systeme vers un autre. Dans le cadre du jeu vidéo, on parle ainsi généralement de portage lorsqu’il s’agit d’adapter un jeu d’une plateforme vers une autre. Cela peut être le cas de PC vers console (ou avant ça de borne d’arcade vers console), de console vers PC, d’une génération de console vers une autre, ou même sur des périphérique spécifique comme les mobiles ou les consoles portables… Bref, chose qui me semble très important de notifier, il n’est pas rare que le portage d’un jeu sur des machines plus puissantes, implique des améliorations graphique (modèles plus fin, textures ou lumières améliorées, ou de performance, ou parfois d’accessibilité (modification du mappage de touche sur PC, choix du périphériques,…). Malgré tout ça, le portage d’un jeu ne change pas le jeu. Le gameplay n’est pas affecté, le scenario non plus et l’esthétique du jeu reste peu ou prou strictement comparable d’une version à une autre. Dans le cas qui nous intéresse ici, Tomb Raider Legend a eu un grand nombre de portages. Et entre la version PS2 et Xbox 360, malgré des graphisme fortement améliorés, nous sommes bien face au même jeu. Pour utiliser un autre exemple dont je me resservirai dans le point suivant, le jeu Shadow of the Colossus a eu un portage HD sur PS3 en 2011. Meilleure définition, textures plus définies, stabilité améliorée,… le jeu gardait exactement les mêmes bases, mais il tirait parti de la puissance de la PS3 pour les faire exister dans les meilleurs conditions. Malgré tout, le terme « remaster » est souvent apposés sur ce genre de produit, pour des raisons bien évidemment commerciales ne nous leurrons pas…
Quelques exemples récents : The Last of Us, Marvel’s Spider-Man, God of War III, Ico & Shadow of the Colossus Collection… oui beaucoup de Sony… c’est ça de ne pas proposer nativement de rétrocompatibilité. Malin ! :o) 

REMASTER

Là on entre sur des terres brumeuses et dangereuses. Comment définir un remaster, sans que ça n’entre dans le cadre de la définition du portage ? Je vais être honnête, à la fin des fins, c’est selon moi à la discrétion des sensibilités de chacun. Ce qui est généralement entendu comme étant un remaster, c’est la nouvelle version d’un jeu qui, malgré une structure strictement identique au jeu de base (gameplay, level design, mécaniques de jeu,…), se démarque tellement par son esthétique et ses améliorations graphiques, de gameplay ou autre, qu’il en devient compliqué de le confondre ou même de le comparer à son modèle. L’exemple parfait pour moi de ce qu’est un remaster, c’est donc cette fois ci la version PS4 de Shadow of the Colossus sorti en 2018. Si le code source de la version PS2 du jeu a été repris tel quel intégralement, l’univers du jeu a lui été tellement réhaussé graphiquement, que la sensation de redécouverte est totale. Il y a donc bien (pour moi) dans un remaster, une réelle démarche créative de remodelage esthétique, malgré qu’on ne touche pas à l’expérience ludique ou narrative. Cela passe par la vision de nouveaux artistes. Dans le cas de Shadow of the Colossus il est intéressant de relever qu’il y a donc bien eu un portage (PS3) et un remaster (PS4). Difficile de confondre ces deux versions, les deux projets étant par natures donc, bien différents.
Quelques exemples de remasters récents : The Last of Us Part 1, Dead Space, Demon Souls, Spyro Reignited Trilogy, Crash Bandicoot N Sane Trilogy, Shadow of the Colossus donc…

Shadow of the Colossus | PSX 2017 – Comparatif jeu, portage, remaster

REMAKE

A mon avis, c’est peut être au final le plus simple à définir. Le remake étant littéralement une « re construction », il ne s’agit plus ici des même jeux. Si les remakes gardent les mêmes identité globale que leur modèle, en ce qui concerne le gameplay, les graphismes, la narration, ou même encore le scenario, tout est chamboulé pour se retrouver reconstruit avec des codes et des systèmes de jeux différents. L’exemple le plus évident de ce qu’est un remake, vous le connaissez surement tous très bien, c’est Tomb Raider Anniversary sorti en 2007. Tomb Raider Anniversary reprenait grosso modo la base du premier Tomb Raider, mais il en changeait absolument tous les aspects. Graphismes, gameplay, narration, musique, personnages, plus rien était pareil malgré que le jeu respectait les grande ligne d’un matériel de base.
Quelques exemples récents, je pourrais citer : Resident Evil 234 Remake, Final Fantasy 7 Remake, Tomb Raider Anniversary,…

REBOOT

Je ne m’étend pas sur les reboots car ils sont au final assez à part des trois précédent points. Un reboot est un redémarrage total d’une licence ou d’une marque. On s’affranchit de tout ce qui a été fait précédemment pour proposer un tout nouveau point de départ à une nouvelle histoire. Cela passe souvent par un nouveau gameplay, de personnage totalement réécris, et la comparaison avec les œuvres d’origines ne sont parfois pas si évidentes. C’est donc ce que la licence Tomb Raider a fait en 2013, avec une réinvention totale du la marque. 

Une fois ce tour d’horizon réalisé, et vous me voyez surement venir depuis le début avec mon astérisque des ténèbres, je me demande si ce que l’on nous présente comme un remaster des trois premier Tomb Raider ne serait pas plutôt à définir en tant que portage. J’entend d’avance les arguments qui argueront que les graphismes changent, que le modèle de Lara n’est pas le même, qu’il y a désormais des feuilles par terre et des lumières au plafond,… oui ok très bien. Mais en quoi tout ceci est incompatible avec l’idée d’un portage ?
Comprenez moi bien, l’idée n’est pas ici de dénigrer le projet, c’est même plutôt le contraire. Car si en tant que portage ce projet me semble extrêmement convaincant et intéressant, en tant que remaster en revanche il semble particulièrement chiche et feignant si d’aventure on se hasarde à le comparer avec les autres « remasters » de l’industrie du jeu vidéo. Hormis le modèle de Lara Croft, la proposition de cette trilogie nouvelle génération ne me semble pas être une refonte esthétique de ces jeux. Ancien et nouveau rendu étant particulièrement proche, et la version old school étant tout autant mise en avant que la nouvelle. Les textures sont plus fines mais restent strictement les mêmes, et le rendu global me parait très similaire à de simple pack de texture HD (qui existe d’ailleurs depuis longtemps sur PC au demeurant). Pour moi, la proposition de ce pack repose principalement sur le portage de vieux jeux sur des hardwares actuels afin de les rendre jouables au plus grand nombre dans des conditions décentes. Et c’est parfait comme ça !
Mais là où je constate pas mal de déception sur la qualité du rendu proposé (souvent justement en comparaison de ce que faisaient les remasters de Crash ou Spyro) il me semble plus judicieux de s’émanciper du terme marketing galvaudé de « Remaster » et de prendre ces jeux pour ce qu’ils sont avant toute chose : des portages nouvelle génération. Mais c’est une prise de position partiale de ma part. Je suis intéressé d’avoir votre avis sur la question !

** Qui est le studio Aspyr ?

Aspyr est un studio de développement de jeu vidéo fondé en 1996 au Texas. Ils se sont fait au fil des années une spécialité dans le portage de jeux video (tiens tiens :P) vers le système MacOS, puis par la suite vers diverses plateforme comme la Game Boy Advance ou l’ecosysteme Android. Ils ont à leur actif le portage Mac OS des jeux :
Harry Potter, Les Sims, Les Sims 2, Star Wars, Tony Hawk, Battlefield 1942, Doom 3, Call of Duty, Prey, Call of Duty 2, Call of Duty 4: Modern Warfare, Quake 4, Guitar Hero 3, Enemy Territory Quake Wars, et surtout… Tomb Raider !

Car oui, Aspyre avait déjà travaillé autour de la licence Tomb Raider avec le portage MacOS des six premiers jeux. Leur rachat par Embracer Group en 2020 via leur maison mère Saber Interactive semble avoir aligné les étoiles pour la concrétisation de ce nouveau « remaster ».

Ils ont également porté sur Android le célèbre RPG dans l’univers de Star Wars, Knights of the Old Republic. Ou encore le jeu de stratégie Civilisation V sur Steam OS / Linux.

Ils ont donc acquis au fil des années une expertise solide dans le domaine du portage de jeux video… mais à première vu, rien concernant le développement de remaster à proprement parlé. *wink wink* 

De plus, le projet de portage/remasterisation des trois premier Tomb Raider n’est pas nouveau du tout. Nous vous parlions déjà en 2018 du travail de Realtech VR en ce sens, avant que le projet n’ait été annulé par Square Enix à l’époque. Beaucoup des texture retravillées de ce que nous voyons ici me font penser à ce dont je me souviens du projet de Realtech VR qui, lui aussi, vendait l’idée de deux rendu changeable à tout moment. Il sera donc intéressant de savoir au fil des prochains mois si nous avons affaire ici aux restes d’un projet antérieur… voire peut être à la « récupération » du travail gargantuesque qu’accomplissent depuis des mois et des mois certains fans développeurs, à l’origines des Patch que nous vous proposons sur le site. Ces derniers s’affairent depuis longtemps à décompiler et nettoyer le code des Tomb Raider classiques. La question se pose de savoir si leur travail a servi d’une quelconque manière au développement de ce nouveau produit, ou si ce dernier est un développement qui repart de zero sur la base des codes sources récupérés des jeux originaux.

F.A.Q

Le jeu sera-t-il disponible en version boite ? 
De ce que l’on en sait à l’heure actuelle, à sa sortie, le jeu ne sera disponible qu’en téléchargement sur les différente boutiques PC (Steam, GoG, Xbox App), PlayStation Store, Xbox Live, Nintendo eShop. Si une sortie boite n’est pas à exclure catégoriquement, ça n’est généralement le cas que lorsque le succès de jeux dématérialisés est suffisamment significatif pour le justifier.

Mais j’ai vu le jeu en boite sur une boutique en ligne…
Pour le moment aucune annonce n’a été faite en ce sens. Les sites marchands utilisent très souvent des fiches temporaire pour référencer des produits, sans qu’il ne soit préciser qu’il s’agisse de version dématérialisée ou réellement physique. Nous n’avons, à l’heure actuelle, rien qui ne permette de lever le doute, dans un sens ou dans l’autre.

J’ai déjà les Tomb Raider I, II et III sur Steam. Est-ce que j’aurai le jeu gratuitement ?
Malheureusement non. En revanche une réduction est appliquée pour les possesseurs d’au moins un des jeux sur la plateforme Steam. Elle est de -10%. Avec le cumul de la réduction de précommande (elle aussi de 10%) le jeu est accessible au prix de 23,19€ au lieu de 29.99€. 

Les réductions de précommande sont elles disponibles partout ?
Non pas partout ! Le grand absent est pour le moment Xbox. Les -10% de réduction sont disponibles sur Steam, PlayStation (via PS Plus) et Nintendo eShop, et se termineront évidemment le jour de la sortie du jeu le 14 février 2024. Cela ramène donc le prix du jeu à 26.99€.

Partager :

Catégories : Crystal Dynamics, Embracer Group, Lara Croft, Tomb Raider 1, Tomb Raider 2, Tomb Raider 3, Tomb Raider I-III Remastered

Publié par :

Sur le même sujet :


S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bleuten

Salut ! super article . Concernant la question de portage/remaster pour moi en tant que développeur/programmeur je dirais que dans la section portage je ne suis pas trop d’accord avec le fait que le portage « implique des améliorations graphique « . Le but d’un portage est de simplement porté le code source existant d’un projet d’une plateforme vers une autre plateforme ciblée. En aucun cas cela engendre une réhausse graphique. La plupart des projets portés le sont tels quels sans changement graphique. Justement lorsqu’il y a refonte graphique lors d’une portage, alors on parle plus de Remaster (augmenter simplement la résolution des… Lire la suite »

bleuten

Salut ! super article . Concernant la question de portage/remaster pour moi en tant que développeur/programmeur je dirais que dans la section portage je ne suis pas trop d’accord avec le fait que le portage « implique des améliorations graphique « . Le but d’un portage est de simplement porté le code source existant d’un projet d’une plateforme vers une autre plateforme ciblée. En aucun cas cela engendre une réhausse graphique. La plupart des projets portés le sont tels quels sans changement graphique. Justement lorsqu’il y a refonte graphique lors d’une portage, alors on parle plus de Remaster (augmenter simplement la résolution des… Lire la suite »