Publié le 1 juin 2018 à 20:00 Publié par :

SHADOW OF THE TOMB RAIDER | L’épisode le plus difficile de la licence ? Non.

 

« ALERTE INFO ! 
SHADOW OF THE TOMB RAIDER SERA L’EPISODE LE PLUS DUR DE TOUTE L’HISTOIRE DE LA SÉRIE !!!
MÊME QUE C’EST LE RÉALISATEUR DU JEU QUI L’A DIT ! »

 

 

Hum. Non, pas vraiment. Calmez-vous s’il vous plait.

Si vous êtes de ceux qui suivent avec ferveur l’actualité du jeu vidéo ou, au moins, celle de la licence Tomb Raider, alors vous aurez probablement relevé ces dernières semaines le relais et la diffusion d’une actualité tirée du magazine papier EDGE, qui mettait en Une de son dernier numéro, Shadow of the Tomb Raider, à l’occasion d’un dossier consacré au nouvel opus des aventures de Lara Croft.

Un dossier dans lequel, en plus proposer une preview du jeu, les journalistes de EDGE ont pu rencontrer et interviewer certains des développeurs de Eidos Montréal afin qu’ils leur parlent plus en détail du jeu et de leurs aspirations. C’est dans ce cadre que Daniel Chayer-Bisson (dont la fiche est disponible sur notre site), Senior Game Director sur Shadow of the Tomb Raider, a pu s’exprimer sur plusieurs sujets dont – et c’est ce qui nous intéresse ici – la difficulté du jeu. C’est ainsi qu’un court passage de cet entretient, à été récupéré et cité par un site anglophone (WCCFTECH) pour newser sur la dite supposée difficulté du jeu. News bien évidemment relayée presque telle qu’elle, par la « presse » française : Gameblog en tête de marche suivi de toute la procession habituelle (JEUXVIDEO.COM, JeuxVidéo-Live, GameHope, GameWave,… exct).

 

 

 


« Je dirais même qu’il s’agira du Tomb Raider le plus difficile de tous les Tomb Raider. C’est important, car il s’agit également d’une Lara plus expérimentée. Il va être plus grand, plus dur, et vous le comprendrez dès le premier puzzle du premier tombeau. Les points de contrôle ne sont pas loin de là où vous mourez, de sorte que ces morts horribles vous feront vous sentir mal d’échouer, alors vous ferez tout pour rester en vie.«  Daniel Chayer-Bisson – EDGE – Traduction par JEUXVIDEO.COM


 

 

Je pourrais faire comme tout le monde et arrêter cette news ici… seulement, je sais pas vous mais, me concernant, j’ai du mal à gober « EPISODE LE PLUS DIFFICILE DE LA SÉRIE » sans un minimum de détails ou d’explication technique. Je me suis donc mis en quête de réponse, et me suis procuré le EDGE en question. Et sans véritable surprise, la chose est en fait sensiblement différente du raccourci qu’on s’est évertué à nous relayer.

 

 

Alors, oui, Daniel Bisson à bien prononcé ces mots (peut être un peu mal avisés et précipités). Mais d’autres déclarations du monsieur et des journalistes dans ce magazine, me font interpréter la chose d’une toute autre manière !

 


Il y a un nombre incroyable de façons dont Lara Croft a brutalement été punie durant notre démo, de la quasi-noyade, à l’évitement in-extremis de pièges à piques, d’empalement à la gorge par un tuyau, rester en vie et garder son souffle alors qu’elle a la gorge serrée. Chayer-Bisson explique qu’il y a eu un choix de conception de fait pour Shadow.
«Les points de contrôle ne sont pas loin de l’endroit où l’on échoue, alors avoir toutes ces morts horribles vous fait appréhender l’échec, et vous fait tout faire pour rester en vie», dit t’il. – Traduction extrait du magazine EDGE


 

Là on tient quelque chose d’intéressant. Daniel Bisson explique ici que le joueur pourra mourir facilement et de nombreuse fois, le jeu mettant alors en scène les morts de Lara de façon cruelle et choquante.
Un échec facile n’est pas à confondre avec une difficulté élevée comme on pourrait l’entendre pour des expériences hard core (que pouvaient être les premiers Tomb Raider), non. Il est plutôt ici question, à mon sens, d’une approche assimilable à du Die and Retry.
Le Die and Retry définit les jeux dont la progression est marquée par de nombreuses morts du joueur, lui permettant d’intégrer des scripts ou paterns responsables de son échec, afin de pouvoir les éviter le coup suivant. Le fait que Daniel Bisson nous précise bien que les points de contrôle seront, non seulement nombreux, mais également proches des endroits où les joueurs mourront, pourrait être représentatif de cette philosophie de jeu.
Le danger de cette approche, c’est que ce principe de conception peut avoir tendance à totalement dédramatiser l’échec du joueur… un exemple parfait de ce dont je veux parler, c’est le jeu indépendant Super Meat Boy, dont l’échec et le restart des niveaux, faisaient partie intégrante du gameplay.

 

 

Pour pallier à cette dédramatisation de l’échec, Daniel Bisson explique vouloir jouer sur la mise en scène très crue, choquante et dramatique des morts de Lara, afin que le joueur craigne l’échec et fasse tout pour ne pas être témoin de ce genre de scène. On peut ici voir une vision que l’on pourrait rapprocher de Resident Evil 4 ou, plus récemment, de The Last of Us qui partageaient tous deux ce choix de rendre les morts choquantes, pour investir le joueur de cette appréhension de l’échec.

 

 

Chose également confirmée par David Anfossi (Directeur du Studio Eidos Montréal, et Directeur du Level Design sur le jeu) dans son interview du dernier numéro du magazine espagnol Hobby Consolas :

 


HOBBY CONSOLAS : Qu’en est-il des énigmes ? Dans les Tomb Raider des années 90, leur difficulté était assez considérable, mais c’est quelque chose qui s’est perdu avec les derniers opus.

David Anfossi : Hum… Elles sont basées sur le terrain. Nous voulions créer une expérience stimulante et intéressante, mais en restant sur le terrain. En termes de difficulté, elles seront similaires à celles deRise of the Tomb Raider, mais les énigmes elles-mêmes sont plus mortelles, de sorte que les erreurs se soldent d’une manière brutale.


 

Pour conclure, vous l’aurez compris, si Shadow of the Tomb Raider aura probablement bel et bien un challenge revu à la hausse, il ne sera selon toute vraisemblance pas question de l’ « EPISODE LE PLUS DIFFICILE DE LA SÉRIE » que l’on se plaît à prétendre dans les anecdotes des dîner mondains du fandom Tomb Raider. 😛

Rendez-vous dans quelques jours pendant l’E3, pour la première vidéo de gameplay de Shadow of the Tomb Raider, avant de pouvoir jouer au jeu le 14 Septembre de cette année, sur PC, PS4 et Xbox One.


Catégories : Eidos Montréal, Shadow of the Tomb Raider

Publié par :


Laisser un commentaire

Publicité :

© Tomb Raider France 2008 - 2018
© Lara Croft et Tomb Raider sont des marques déposées de Square Enix Ltd.

Suivez nous sur les réseaux :