'
.
_

vendredi 12 juin 2009

Square/Eidos : vers un échange des propriétés intellectuelles

La semaine dernière, lors d'une exposition de jeux à Los Angeles, Gamasutra a interviewé Yoichi Wada (Square Enix) et Phil Rogers (Eidos) qui ont exprimé la possibilité d'échanger leurs Propriétés Intellectuelles (PI).
*
Yoici Wada, président de Square Enix, était le premier à s'exprimer sur ce sujet : "Je pense que c'est possible. Mais ce qui est le plus important, c'est que les deux sociétés, par exemple, vont pouvoir créer ensemble une nouvelle PI". Wada a souligné que l'échange des Propriétés Intellectuelles ne doit pas se limiter à l'échange des responsabilités du développement d'un jeu : "Square Enix n'a pas seulement la propriété intellectuelle pour les jeux, mais il y a aussi la propriété intellectuelle pour l'animation ou de manga. Ainsi, ces PI peuvent être exploitées, par exemple par Eidos, afin de les transformer en un jeu. Ou bien vice-versa : la propriété intellectuelle d'un jeu d'Eidos peut-être transférée à l'équipe de Square Enix pour la transformer en une bande dessinée par exemple, en dessin animé, ou en figurines aussi".
*
Quand on connait les stratégies marketing et commerciale de Square Enix, on serait pas surpris que Lara Croft débarque en dessin animé entre deux épisodes de Bob l'éponge ! Du moment que ça leur rapporte de l'argent... A noter cependant, la volonté de Yoichi Wada de créer une nouvelle licence avec Eidos !
*
Phil Rogers a aussi réagit au sujet des échanges des PI et le directeur d'Eidos semble enthousiaste à ce projet : "[...] des figurines, ou des bandes dessinées ... Nous avons tenté dans le passé, et a un certain succès, et a un certain nombre de défis, mais nous devons continuer à travailler sur cette voie. Je pense que je serais déçu d'avoir la même discussion dans 5 ou 10 ans, et de savoir qu'aucun échange de propriété intellectuelle n'aurait aboutit. Je vois que dans Eidos aujourd'hui. Depuis trois ans, un studio n'a jamais songé à travailler sur la propriété intellectuelle de quelqu'un d'autre, ou même avoir la confiance pour dire, "Je me demande ce que ce studio dans le même groupe pourrait faire avec cette PI." Maintenant chez Eidos, nous essayons de créer une structure très forte, nous avons beaucoup de bons échanges avec une énorme compétiton, et je suis confiant que nous allons assister à un échange d'informations sur la propriété intellectuelle. Alors, vous savez, j'espère que nous le ferons". Source.
*
Retrouvez notre dossier 'Square/Eidos : quel avenir ?' en cliquant ici, ou dans la partie 'A la Une' située à gauche de la page.
*

0 commentaires: