'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Partie 1 - Prologue

~
PARTIE I : CONFUSION ET EXPLOSION PROLOGUE
~ (L’histoire se passe de nos jours, le 2 Avril 2010)
~ FOND NOIR
~ Aucune image n’est présente à l’écran. Un silence inquiétant. Une voix de fillette rompt ce silence en chantonnant une étrange comptine. Voix off de la fillette : Je me suis réveillée une nuit, Il faisait noir et je ne voyais plus mon lit. J'ai marché jusqu'à la porte, Et j'ai entendu la voix des morts. Par la serrure, j'ai vu deux morts parler, L’un d’eux est l’homme que j’ai tué.
~ FONDU À PARTIR DU NOIR
~ EN PLEIN MILIEU DE L’OCÉAN PACIFIQUE
~ (Cette séquence introductive présente la cinématique de début en plus de proposer le générique de début) La surface de l’eau, colorée d’un gris sombre, est agitée par le souffle d’un vent puissant. L’écume empêche de voir au travers. Les vagues sont puissantes. Une averse s’abat simultanément sur l’étendue d’eau.
~ TITRE PRICIPAL : TOMB RAIDER ORIGINS
~ Un grand yacht voguant sur cette eau agitée est illuminé par les éclairs tandis qu’il lutte contre les puissantes vagues. Sur l’un des ponts, des personnages indistincts bougent étrangement, faisant des gestes brusques. Leur identité n’est tout de même pas visible à cause de la distance. Des voix s’élèvent, distinctes dans leurs mots mais confus dans leur signification. Murmure en voix-off d’un homme : ... s’assurer de la sécurité… Murmure en voix off d’une femme : ... cru voir une ombre... passer derrière moi... (La scène, se déroulant en long plan séquence, est découpée par moment par d’autres scènes, apparaissant pendant quelques secondes, que nous appellerons « Scènes Parallèles » se déroulant dans un cadre totalement différent)
~ SCÈNE PARALLÈLE
~ Le Manoir Croft vu de face, tandis qu’une averse similaire tombe sur la demeure. Il fait sombre mais pas encore nuit tandis que des nuages presque noir rendent le manoir menaçant.
~ YACHT
~ Toujours le même long plan séquence. Murmure en voix-off d’une femme : ... Laissez-la !... Elle n’a rien à voir... Un éclair ponctue cette phrase.
~ SCÈNE PARALLÈLE
~ Une table de chevet dans une chambre d’enfant, sur laquelle est posée une veilleuse.
~ YACHT
~ Murmure en voix off d’un homme : ... de moi ?... Un coup de feu retentit tandis qu’une femme hurle de terreur.
~ SCÈNE PARALLÈLE
~ Dans ce qu’il ressemble à une crypte, vue sur une tombe sale et poussiéreuse sur laquelle sont inscrits des mots latins.
~ YACHT
~ Murmure en voix off d’une femme : ... Je ne comprends pas... Murmure en voix off d’une femme : ... Arrêtez... Nouveau coup de feu mais c’est un homme qui hurle cette fois.
~ SCÈNE PARALLÈLE
~ Un escalier en colimaçon, de type médiéval, Sali par la poussière et le temps, sombre, éclairé seulement par une lampe de poche tremblotante.
~ YACHT
~ Le bateau chavire dangereusement mais continue sa traversée mortelle tandis que les vagues se font de plus en plus fortes.
~ SCÈNE PARALLÈLE
~ Un drap blanc vu de près, trempé par de l’eau, sur lequel du sang commence à s’imprégner par-dessous.
~ YACHT
~ Les voix deviennent totalement indistinctes, parlant entre elles mais étant quasiment inaudible. Soudainement, un coup de feu retentit tandis qu’une femme hurle un ordre parfaitement audible. Voix off d’une femme, hurlant : COURS ! Deux coups de feu retentissent tandis que les formes sur le pont semblent se battre. L’ordre est répété en écho tandis qu’un des personnages saute dans l’eau, plongeant dans une grande vague. Les coups de feu ne cessent pas mais un cri d’homme résonne en écho. Les tirs cessent soudainement tandis que quelqu’un tombe à son tour dans l’eau, tandis que nous ne savons pas ce qui est arrivé à l’autre personnage qui a plongé. Des images liées à la suite du jeu apparaissent comme des flashs rapides de telle manière que l’on ne distingue rien tandis que « la caméra » se retrouve sur le bateau. Le bateau commence à chavirer, menaçant de se retourner. Lara est présente, blessée au ventre, tentant de stopper une hémorragie tandis qu’elle court le long du pont entourant le yacht. Elle arrive à l’arrière du navire tandis que celui-ci se retourne, sautant de justesse dans l’océan déchaîné. Elle sort sa tête de sous la surface pour regarder le bateau qui explose soudainement, répandant des débris tout autour. L’un d’eux l’atteint à la tête. Elle pousse une exclamation de douleur tandis que sa tête est enfoncée sous l’eau.
~ FOND NOIR
~
~

0 commentaires: