'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Chapitre IX : Eau Rouge

~
CHAPITRE IX : EAU ROUGE
~
Lara regardait en contrebas vers le gouffre qui la séparait du reste du tombeau. Elle resta figée un instant à la vue de ce spectacle dont elle se serait bien passée. L'eau au fond du gouffre s'était mise à bouillonner en raison de multiples émanations de vapeur et de gaz provenant de failles causées par les tremblements dans la croute terrestre. De plus, la chaleur dégagée provoquait la fonte de la roche rouge* friable qui composait les lieux, provoquant le changement de couleur de l'eau, qui devenait alors rouge comme le sang. Lara : "La première plaie d'Égypte... Les eaux du Nil qui se changèrent en sang. C'était la roche rouge qui en était la cause !" Lara n'eut pas le temps d'approfondir son raisonnement car elle vit le niveau de l'eau monter assez rapidement jusqu'à elle. Elle devait réagir vite si elle ne voulait pas mourir ébouillantée. De plus, les émanation de gaz rendaient l'atmosphère de plus en plus pesant et surtout l'air irrespirable. Elle se couvrit le visage avec un bandage qu'elle sortit de son sac à dos. Elle jeta un rapide coup d'œil en face, à l'endroit où elle avait échappé de justesse aux squelettes avant de sauter par-dessus le gouffre. Elle vit alors deux anneaux métalliques de chaque coté du passage, identiques à celui qui se trouvait au-dessus de l'entrée du mausolée. Lara lança son grappin sur l'un d'entre eu, mais l'anneau se décrocha de la paroi au moment où elle tira le filin avant de s'élancer dans le vide. Lara : "Non ! Plus qu'une chance..." Lara lança de nouveau son grappin, ce coup-ci sur l'autre anneau. Elle décida de s'élancer dans le vide sans réfléchir aux conséquences. Elle comptait sur sa chance naturelle et sur son agilité en cas de pépin. Heureusement pour elle, l'anneau ne céda pas sous son poids et elle pu remonter le long de la paroi en frôlant l'eau de justesse. Une fois en haut, elle regarda une dernière fois le niveau de l'eau rouge avant de parcourir à nouveau le tombeau, mais cette fois-ci en sens inverse. Lara courait en constatant qu'aucun squelette n'était présent pour lui barrer à nouveau la route. Cela lui permit de ne pas perdre de temps et d'arriver assez rapidement jusqu'au couloir de la mort. Elle s'arrêta alors avant de franchir à nouveau le couloir, car si les pièges se déclenchaient comme la première fois, des piques sortiraient à nouveau des murs, et comme cette fois-ci elle leur ferait face, elle perdrait un temps considérable à les éviter et à passer entre chacun d'eux avant de ressortir de ce chemin infernal. L'eau était en train d'arriver à grands pas. Les murs et le plafond commençaient à s'effriter et à se fissurer. Le temple était en train de s'écrouler sur elle, à nouveau. Lara ne put s'empêcher de se rappeler de son expérience passée en Égypte dans laquelle elle avait déjà failli perdre la vie. Se sentiment de déjà vu la tétanisa et la fit douter un instant. Elle finit par reprendre ses esprits et se décida à avancer dans le couloir. Étrangement, aucun piège ne se déclencha. Cela s'expliquait par l'absence de dalle amovible de ce coté-ci du couloir. Lara se mit alors à courir, mais le sol se mit à son tour à se fissurer et à céder après son passage, laissant l'eau rouge derrière elle se déverser dans le niveau inférieur du couloir, parmi les pics acérés. Elle n'eut pas d'autre choix que de sprinter à nouveau, comme la première fois, mais désormais dans le but de ne pas tomber en contrebas pour ne pas finir empalée et ébouillantée à la fois. Elle arriva enfin au bout du couloir. Elle prit un court instant pour reprendre son souffle en posant ses mains sur ses genoux. Elle constata que la progression de l'eau rouge avait été ralentie par le couloir, car elle devait d'abord remplir le trou du niveau inférieur avant de pouvoir continuer son chemin. Mais vu la vitesse à laquelle elle le remplissait, l'eau rouge allait très vite reprendre sa course et ainsi la rattraper. Lara n'était plus qu'à quelques mètres de l'échelle conduisant à la sortie, mais si elle voulait repartir, elle devait d'abord régler le problème de carburant de sa moto en remontant les vases canopes à la surface. Elle commença donc les aller-retours entre l'échelle et l'entrée du tombeau. Ne pouvant monter qu'un vase canope à la fois, pour ne pas risquer de tomber et de les casser en chemin. Pendant ce temps, le tombeau continuait à trembler et les murs devenaient de moins en moins stables, pouvant lâcher à certains endroits à n'importe quel moment. Lara avait presque terminé la remontée des vases. Il ne lui en restait plus qu'un à récupérer pour pouvoir espérer remplir le réservoir à son maximum. Elle redescendit une dernière fois l'échelle mais l'un des murs céda aux tremblements et fit s'effondrer une partie du plafond sur l'échelle et le vase. Lara eut juste le temps de faire un saut périlleux arrière pour éviter l'éboulement. Pendant ce temps, derrière elle, l'eau rouge toujours bouillonnante arrivait en trombe, détériorant sérieusement les murs du tombeau sur son passage. Dans un élan d'adrénaline intense, Lara se lança sur les éboulements, prit appui sur un mur et sauta le plus haut possible pour agripper le rebord supérieur menant à la sortie des lieux. Elle se hissa tant bien que mal juste à temps pour ne pas se retrouver à moitié immergée par l'eau rouge, cependant, la déferlante** provoquée par cette dernière la brula un peu au mollet avant d'avoir pu entièrement se tirer d'affaire. Lara avait atrocement mal à la jambe. Mais la douleur n'était rien comparée à ce qui l'attendait si elle ne prenait pas la fuite immédiatement. Elle prit donc les vases dans ses bras et sortit à l'air libre sans s'arrêter en direction de la moto. Une fois en sa présence, elle remplit le réservoir avec l'essence récupérée quelques heures auparavant et se découvrit le visage pour mettre le bandage à son mollet de sorte à ne pas risquer l'infection avec le sable. Elle finit par s'installer sur l'engin avant de démarrer en trombe. Elle fit un rapide demi-tour sur le sable tremblant du désert et prit la direction du Caire. Au fur et à mesure qu'elle s'éloignait des lieux, Lara aperçu dans le rétroviseur l'eau rouge jaillir du sable sous forme de geyser***, se mêlant à un immense nuage de sable et de poussière. Le tombeau de Ramsès II était désormais engloutie et en ruine. Plus tard, sur la route, Lara fit une pause et reçu un message de Werner sur son téléphone satellite. Son ancien mentor voulait la prévenir qu'il s'était chargé de Farès, le chef du Serpentaire, lui garantissant qu'il ne ferait plus de mal à personne. Lara ne voulu pas savoir ce qui lui était arrivé. Elle se contenta du fait qu'Ahmed pouvait désormais reposer en paix. Lara reprit sa route vers le Caire, soulagée d'avoir survécu en trouvant les rubis mais éreintée de son aventure Égyptienne. Elle avait hâte de pouvoir rentrer chez elle, au manoir, pour se reposer et se ressourcer, mais surtout de pouvoir coucher son aventure sur papier afin de la publier, en mémoire de son père.
~ ~ FIN ~
~ *Pierre rouge : La pierre rouge est une pierre courante dans certains pays du globe (Nouveau Mexique, Jordanie...). Elle est essentiellement composée de sable sédimentaire, et est donc extrêmement friable. Une simple pression suffit à la faire éclater. **Déferlante : Une déferlante est une vague massive qui se propage rapidement vers une certaine direction avec beaucoup de force. ***Geyser : Jaillissement d'eau chaude par intermittence.
~
~