'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Chapitre II

~
CHAPITRE II
~ INTÉRIEUR - NUIT, CHAMBRE D'ENFANT Une fillette ouvre soudainement les yeux avec un sursaut. La pluie se fait entendre en arrière plan. Une veilleuse illumine son visage effrayé. Elle se trouve dans son lit. Elle doit avoir sept ans, a les cheveux longs, coiffés en une petite queue de cheval. Elle regarde tout autour d’elle et comprend qu’elle est dans sa chambre. La porte s’ouvre sur une jolie jeune femme qui lui ressemble, habillée d’une chemise de nuit blanche, les cheveux noirs détachés. C’est Lady Amelia Croft et cette jeune fille, c’est Lara Croft. SOUS-TITRE : 2 Avril 1998 Amelia s’avance du lit de sa fille tandis que cette dernière sort de ses draps pour venir se coller affectueusement contre sa mère. AMELIA : Lara. Que se passe t-il ? LARA : J’ai fais un cauchemar. Ça faisait peur. AMELIA : Évidemment, sinon ce ne serait pas un cauchemar. LARA : Où est Papa ? AMELIA : Il travaille dans son bureau, comme chaque soir. LARA : Il travaille trop. AMELIA : Il est archéologue, ma chérie. Être archéologue, cela demande beaucoup de travail. LARA : Je ne serai jamais archéologue ! AMELIA : Tu ne peux décider à l’avance ce que tu seras ou pas. Tu as encore du temps pour réfléchir. L’archéologie est une passion qui demande beaucoup de travail. C’est pour ça que ton père reste des heures dans son bureau. Il espère faire une découverte tellement importante que l’on verrait sa photo dans les plus grandes revues archéologiques du monde. LARA : Papa veut que tout le monde le reconnaisse dans la rue ? AMELIA : Il veut juste que notre travail soit reconnu. LARA : Mais tu ne voyages pas toi ! Tu restes toujours près de moi. AMELIA, avec un sourire : Oui. C’est parce que tu es mon joyau et qu’aucun autre, qu’il se trouve dans une pyramide ou pas, ne pourra jamais te remplacer. Elle embrasse sa fille sur le front avant de la remettre dans ses draps. AMELIA : Raconte-moi ton cauchemar. Lara réfléchit quelques secondes. LARA : J’étais très grande ! Aussi grande que toi ! J’étais sur une île très grande. Il pleuvait et je devais fuir à un monstre. Il y avait de la brume et des animaux féroces. Et j’avais un pistolet pour me défendre. AMELIA, étonnée : Un pistolet ? LARA : Et j’étais toute seule. Il y avait du sang sur mes vêtements. AMELIA : Ce devait être un affreux cauchemar. Comment peux-tu rêver de telles choses la nuit de ton anniversaire ? Amelia chatouille sa fille qui rigole. AMELIA : Et pourtant, tu es protégée des mauvais esprits. LARA : Tu crois ? AMELIA : J’en suis sûre. Car tu possèdes une amulette qui te protège du mal. Lara la regarde sans comprendre. Amelia lui montre la chaine qu’elle a autour du cou. La fillette tire dessus et révèle un collier dont une magnifique pierre ressemblant à du diamant est accrochée. Elle brille à la lumière de la veilleuse. LARA : Ça ? AMELIA : Oui. LARA : Ce n’est que le cadeau de monsieur Oakley. AMELIA : Le professeur Oakley est un archéologue, Lara, et il connaît de nombreuses légendes dont celles qui entourent ce collier. C’est une relique très puissante qui chasse les démons. LARA : Vraiment ? AMELIA : Croix de bois, croix de fer. Amelia embrasse sa fille et s’approche de la veilleuse. LARA, peu rassurée : Laisse-la allumée, s’il te plait. Amelia est un peu surprise mais lui répond par un sourire et se dirige vers la porte. Elle s’apprête à sortir lorsqu’elle se tourne vers sa fille et, avec un sourire plein de tendresse, prononce ces derniers mots. AMELIA : Je t’aime Lara. LARA : Je t’aime aussi, Maman. Sa mère referme la porte derrière elle. Lara, encore attendrie par les douces paroles de sa mère, met quelques secondes avant de s’endormir. FOND NOIR Un silence inquiétant s’est installé. Deux grands yeux effrayants s’ouvrent, brillant dans le noir. VOIX OFF, Rauque et effrayante : Qui es-tu ? FOND NOIR VOIX OFF DE LARA, 19 ANS : Je m’appelle Lara et aujourd’hui, c’est mon anniversaire.
~
~