'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Chapitre 2 : Le Temple Perdu

*
CHAPITRE 2 : LE TEMPLE PERDU
*
Lara resta sans voix, elle se trouvait dans une grotte sous-marine étroite mais qu’elle devinait d’une hauteur respectable puisqu’elle n’en voyait pas la voute. Devant elle se dressait la façade richement décorée d’un temple. Sa taille et son emplacement disaient tout de son importance aux yeux de ceux qui l’avaient construit, cependant Lara ne put identifier à quel culte il appartenait. Le style des sculptures et des fresques faisait incontestablement penser à la civilisation maya.
*
Les mayas au beau milieu du pacifique, de mieux en mieux.
*
Avant de l’explorer Lara resta encore quelques minutes à le contempler. Des marches, celles auxquelles elle s’était cognée, montaient de l’eau jusqu'à la base du temple. Là quatre énormes piliers de pierre grossièrement taillés soutenaient le bâtiment.
De grandes fresques racontant les batailles victorieuses de différents dieux mayas ornaient la façade, qui n’avait pour seule ouverture que la grande porte devant laquelle se tenait Lara. Elle sortit alors de l’eau. Une partie de ses bagages ayant rencontré quelques problèmes à l’aéroport, elle ne portait pas de combinaison de plongé mais un body turquoise ainsi qu’un mini short marron.
*
Ses pieds nus ne lui faciliteraient pas la tache sur la pierre humide mais elle ne s’attendait pas à autant de surface à explorer. Urdmann ne s’était vraiment pas moqué d’elle !
Gravissant les dernières marches qui la séparaient des monumentales portes de pierre, Lara tendit ses mains et poussa. Elle y mit tout son poids et sa détermination, mais en vain. Les portes closes ne daignèrent pas bouger. Chose qui ne l’étonna que moyennement au vue de leur taille.
*
J’aurais au moins essayé.
*
Elle leva alors les yeux vers les fresques sculptées directement dans la roche. Ces peintures millénaires, composées principalement de végétaux et de minéraux écrasés, étaient pratiquement intacts malgré l’humidité du lieu. Admirative la pilleuse de tombe commença à détailler les nombreux personnages représentés. Elle y reconnu plusieurs dieux du panthéon maya ainsi que les fidèles dans une scène de sacrifice humain qui avait apparemment eu lieu ici même, quelques millions d’années auparavant.
Elle remarqua également la présence de créatures dont elle ne connaissait pas l’identité, affublées d’ailes sur un corps de lion et une tête d’aigles.
Des griffons dans d’autres civilisations. Il s’agissait peut être ici d’un dieu maya dont le culte était plus rare, ce qui expliquerait l’ignorance de Lara. A moins que ce ne soient les gardiens du temple.
*
Il faudrait déjà l’ouvrir ce temple pour le savoir.
*
Elle lança un dernier regard aux créatures. Sans qu’elle sache vraiment pourquoi leur présence la dérangeait. Le dessin fait à même la roche avait quelque chose de… magnétique. Un frisson la parcourut et elle se détourna à la recherche d’un quelconque mécanisme d’ouverture.
Elle trouva bientôt une petite alcôve derrière l’une des colonnes de pierre et y plongea sa main. La même sensation froide et métallique qu’elle avait ressenti sous l’eau lui parcourut la main et elle appuya sur le dispositif. Un autel sortit soudain d’une des dalles du sol devant le temple. Lara soupira, une énigme, ce n’était pas vraiment le genre d’entrée fracassante à laquelle elle s’attendait.
L’autel était vierge de toute ornementation hormis deux statues de serpents ailés d’un bout à l’autre de la pierre. L’une tenait dans sa gueule une gemme orange. L’autre avait la gueule grande ouverte, prête à accueillir une pierre de la même taille. Lara s’y pencha pour examiner plus précisément la sculpture quand le sol se déroba sous ses pieds nus.
*
Ca en devient presque lassant !
*
Sa chute dura quelques secondes avant qu’elle n’atterrisse sur un sol de pierre en pente qu’elle dévala également sans pouvoir s’arrêter. Lara repensa avec inquiétude aux scènes de sacrifices humains qu’elle avait étudié précédemment. Craquant une autre torche chimique qu’elle lança devant elle, Lara découvrit avec horreur la fin du voyage. Une fosse remplie de pieux acérés. Elle essaya désespérément de planter ses ongles dans la pierre pour ralentir sa chute, sans succès. Puis, comme une idée soudaine, elle écarta les jambes. Ses pieds entrèrent en contact avec les parois du tunnel et freinèrent sa course. Le reste de son corps toujours entrainé par la chute remonta. Ses mains touchant la paroi supérieure du tunnel achevèrent de l’arrêter. Elle resta là, perchée au dessus du piège mortel, ne sachant ce qu’elle devait faire.
*
Bien sur personne ne penserait à emporter un grappin pour faire de la plongée sous-marine, même pas Lara. Elle réalisa soudain que les pieux acérés qu’elle avait vu se rapprocher dangereusement dans la panique la plus totale n’étaient pas si acérés que cela. En réalité maintenant qu’elle s’était arrêtée, ils ne représentaient presque plus aucuns dangers et auraient été rendu mortels seulement par la vitesse de la chute.
Elle se laissa donc tomber entre deux pieux de bois, rejoignant la torche qu’elle avait lancé auparavant, et inspecta les lieux. Après le champ de pieux qui occupait une bonne partie de la pièce, ce dressait une petite porte de pierre. De la mousse couvrait la plupart des murs de la salle et aucune inscription, si jamais il y en avait eu une, n’était visible. Lara se dirigea vers la porte, trois dalles légèrement surélevées la précédaient. Sur chacune d’elles une inscription était visible.
*
Sur la première était sculpté les traits d’un griffon similaire à ceux que Lara avait déjà aperçu sur la porte du temple. Elle l’évita soigneusement pour se concentrer sur la deuxième dalle, une pierre précieuse y était dessinée, surement celle qu’elle recherchait. Lara commença à y poser le pied quand elle aperçut la troisième dalle sur laquelle était gravés quatre symboles. Un vautour, un épi de maïs, un poisson et un lézard. Les quatre éléments chez les mayas. Elle hésita pendant quelques instants entre la gemme et les quatre éléments. La cupidité n’était pas une notion clairement défini chez les mayas mais le vol oui et convoité la gemme pourrait lui couter cher.
*
Kukulkan, le dieu maya des quatre éléments ! Il était souvent représenté sous la forme d’un serpent à plumes, tout comme les statues à l’entrée du temple. C’est presque trop facile.
*
Elle se positionna alors sur la troisième dalle, toujours sur ces gardes. La présence des autres dalles donnait le ton : la pièce était truffée de pièges.
La dalle s’affaissa et la porte pivota sur ses gonds. La gemme orange était maintenant à portée de mains de Lara. Cette dernière la saisit tout en restant sur la dalle, elle devinait un piège au moment même où elle quitterait la dalle, une intuition ou l’expérience peut être. Elle se retourna cependant pour trouver une sortie vers laquelle se diriger rapidement en cas de danger. Le tunnel en hauteur par lequel elle était arrivée n’était surement pas la sortie initiale de la pièce.
*
L’entrée non plus remarque.
*
Elle remarqua alors à sa droite une échelle taillée à même la pierre menant à l’étage au dessus. Elle s’y précipita, entendit un bruit métallique sifflé derrière elle suivit d’un cri plaintif. Suraigu le hurlement déchira le silence millénaire du temple. Lara monta l’échelle à toute vitesse ne voulant pas savoir à qui il appartenait. Elle en avait une petite idée et voulait à tout prix qu’il cesse. Le son provoquait en elle une angoisse qu’elle ne se connaissait pas. Même les félins momifiés du temple de Khamoon, qui lui avaient pourtant fait forte impression à son jeune âge, ne l’avaient pas tant angoissé. Elle fini de remonté l’échelle et se retrouva derrière une autre colonne devant le temple.
*
Ca aurait été beaucoup trop simple de passé par là directement bien sur.
*
Lara prit ses 9mm dans son sac et les pointa vers le trou d’où elle venait d’émerger, attendant que l’auteur du cri surgisse. Rien n’en sorti et au bout de quelques minutes elle rangea enfin ses armes dans leurs holsters. Cependant quelque chose continuer de la perturber sans qu’elle puisse dire exactement quoi. Quand elle comprit elle écarquilla les yeux avec horreur. Il y avait des bruits de respiration derrière elle, brusque et saccadé, et elle savait exactement à qui ils appartenaient.
Dégainant ses 9mm, seules armes dont elle disposait, elle fit volte face et commença à tirer. Face à elle, trois créatures l’attendaient, menaçantes, pour l’empêcher d’ouvrir le temple.
*
Des gardiens, c’était donc ça.
*
Les griffons avaient un corps de félin en décomposition avancé, certains de leurs membres n’étaient d’ailleurs reliés entre eux que par leurs os. Leurs ailes étaient dans le même état de putréfaction. Elles avaient perdu leur plumes et, heureusement pour Lara, ne semblaient plus pouvoir fonctionner correctement. Les créatures portaient toutes trois un masque d’or représentant une tête d’aigle aux yeux de rubis. Ce qui rendait leur regard encore plus captivant et effrayant que sur les peintures murales.
*
Lara changea de chargeurs. Elle venait de vider les premiers dans le corps de la bête la plus proche sans résultat, ce qui ne fit qu’augmenter son stress. Fonçant sur elle, les créatures perdaient quelques lambeaux de chairs au passage à cause des balles mais ne semblaient pas en être affectées plus que cela. Lara fit plusieurs roulades pour les éviter, essaya de se glisser dans l’eau pour voir si elles pouvaient la suivre mais les griffons semblaient invulnérables. Ce qui expliquait sans doute leur présence ici. Malgré la petite surface dont elle disposait, les quelques marches devant le temple, Lara arrivait toujours à distancer les chimères, ce préservant ainsi de leurs griffes particulièrement affutées.
*
En même temps qu’elle les évitait la pilleuse de tombe réfléchissait à une solution à son problème, la fatigue se faisant de plus en plus sentir. Elle essayait également d’éviter de croiser leurs regards qui la déconcentraient et l’angoissaient de plus en plus.
*
Tu es une idiote Croft.
*
La solution vint d’elle-même, les yeux. Lara visa les pierres rouges du masque de l’un des griffons et tira. La course, la fatigue et les mouvements de la créature aidant, il fallut plusieurs tires à Lara avant d’atteindre les précieux rubis qui se brisèrent sous l’impact des balles. La créature disparut alors dans un nuage de poussière, ne laissant derrière elle que son masque d’or.
La solution à son problème enfin trouvé Lara se sentit tout de suite beaucoup mieux. Le regard des deux derniers protagonistes ne la perturbait même plus et quelques chargeurs et roulades plus tard le dernier Griffon partit en poussière laissant lui aussi son masque d’or sur le sol.
-Parfait, soupira Lara à voix haute.
*
Ignorant les masques en or massif à ses pieds, l’archéologue s’approcha de l’autel devant les portes du temple et inséra la gemme orange, qu’elle avait récupérée quelques instants plus tôt, dans la gueule du dieu maya. L’autel s’enfonça alors dans la terre et les monumentales portes de pierre s’ouvrirent.
*
*
***
*
L’horloge de la grande bibliothèque sonna bientôt onze heures. Les vieilles pierres répercutèrent alors la mélodie dans tout le manoir jusqu’au vaste grenier où se trouvait Winston. Celui ci marchait péniblement à travers la grande pièce, essayant d’aller le plus vite possible.
Une ancienne blessure de guerre le faisant boiter depuis de nombreuses années, il ne progressait que très lentement malgré tout ses efforts.
Il avait essayé de la contacter mais elle ne répondait pas, il était seul, perdu.
*
Devant parfois se courber pour éviter les nombreuses poutres de la charpente qui lui barrées la route, le vieil homme était dans un état de fatigue inquiétant mais ne marquait aucune pause. Quatre imposantes voitures noires de marque japonaise avaient défoncés la grille du parc le matin même. Des hommes arpentaient depuis les couloirs sans que Winston ne sache pourquoi. Ce genre de braquage était assez courant chez Lady Croft.
*
Comme à l'accoutumé, il s’était réfugié dans les sous sols mais on l’avait repéré. Après avoir emprunté un passage secret il avait finalement put accéder rapidement au grenier du cinquième étage, mais le mal était fait, les hommes connaissaient son existence.
Un détail dont il se serait bien passé. Toujours en marche le majordome tendit l’oreille. Divers bruits émanaient de l’étage en dessous. Des bruits de pas pressés, de verres brisés ainsi que divers ordres hurlés par un homme à la voix tonitruante ne faisaient qu’augmentés la panique dans laquelle il se trouvait.
*
Il trébucha et se releva sans même penser à la douleur qui étreignait ses vieux os. Il fallait fuir au plus vite. Il parcourut encore quelques mètres quand il entendit la porte du grenier derrière lui exploser.
Les quelques mètres qui le séparaient de la porte lui parurent alors bien maigres comparé aux efforts qu’il avait déployé pour les parcourir. Une dizaine de mercenaires entrèrent au pas de course et l’entourèrent, leurs armes braquées sur lui comme si le vieillard représentait une quelconque menace. Winston regarda l’un après l’autre les hommes armés et cagoulés sans comprendre ce qu’on pouvait bien lui vouloir. Une autre personne entra alors dans la pièce. Une jeune femme blonde impeccablement coiffé passa en effet le pas de la porte et se dirigea vers lui.
Chacun de ses pas froissant son tailleur blanc lui donnait une démarche sensuelle, presque féline.
-Allons, allons ce n’est pas très poli de fuir devant ses invités monsieur… Winston c’est bien comme ça qu’elle vous appelle ? demanda t’elle avec un léger accent russe.
*
*
***
*
Les deux pierres précieuses incrustées dans le masque éclatèrent, touchées par les balles, et des éclats de rubis rouge sang s’éparpillèrent de nouveau sur le sol. Lara rengaina ses 9mm pendant que la créature se dématérialisait sous ses yeux.
*
Elle était exténuée. Après avoir pénétré dans le temple elle avait suivit un long couloir où deux autres Griffons l’attendaient. Et si viser les yeux des créatures n’était pas une chose facile, elle l’était encore moins dans l’obscurité, coincée entre les étroits murs de pierre du temple.
Une fois seule Lara fit quelques étirements et en profita pour tendre l’oreille. Un silence de plomb pesait sur le temple, régulièrement interrompu par un léger bruit d’écoulement d’eau.
L’ambiance qui en résultait avait quelque chose d’étrange, presque surnaturelle, qui troubla Lara.
*
Ce n’est pourtant pas la première fois que tu es seul dans le noir Croft.
*
Lara rit intérieurement et reprit sa route, ce couloir n’était que l’antichambre du temple et il ne contenait rien de réellement intéressant. Elle déboucha alors dans une nouvelle pièce. Une torche chimique à la main, elle contempla avec fascination les peintures murales de cette étroite salle au plafond assez bas.
Les peintures, vertes émeraude et bleues azur, conféraient à la pièce une ambiance apaisante qui calma Lara. Celle ci les examina longuement, profitant de leur état de conservation exceptionnel. La naissance du dieu des quatre éléments, Kukulkan, y était représentée. Dans la mythologie Maya le dieu serpent était sorti de l’océan à la naissance du monde et y retournerait lors de la fin de celui ci.
*
La fin du monde.
*
Lara, songeuse, s’approcha d’un autre mur. Une fresque représentant une pyramide consumée par des flammes vertes y était peinte. Une idée germa alors dans l’imagination de l’exploratrice.
*
En l’an 900 la civilisation Maya s’est soudainement éteinte pour une raison inconnue. Les cités ont été désertées et la grandeur passé de la civilisation n’a jamais été retrouvée. Se pourrait il que…
*
La pilleuse de tombes sourit à cette pensée. Dans un sens, c’était totalement absurde, mais elle se trouvait dans un temple Maya en plein milieu du pacifique, l’absurde lui était donc permis.
*
Et si les Mayas, sentant la fin de leur civilisation venir, avaient construit ce temple pour Kukulkan lorsqu’il s’en retournerait dans l’océan.
*
Cette théorie l’excita énormément. Elle se tourna alors vers une autre fresque représentant le dieu serpent s’enfonçant dans le bleu azur de l’océan et en fut alors certaine.
*
Ils ont construit ce temple en prévision de son retour. Kukulkan est ici, sous l’océan.
*
*
*
*

0 commentaires: