'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Ch 6 : Visage du Passé

*
CHAPITRE 6 : VISAGE DU PASSÉ
*
Les invitations pour la soirée avaient envoyées. Le bal aura lieu, le soir-même. Liv et Lara étaient dans le bureau de l'aventurière.
- Qu'est ce que tu en dis ? Demanda Liv en lui présentant une robe noire. Le noir amincit la silhouette et c'est élégant mais ça ne fait pas un peu strict ?
- Oui, répondit vaguement Lara. Remarquant que Liv fronçait les sourcils d'un air mécontent, Lara s'excusa :
- Liv, je suis touchée par le fait que tu essayes de me faire penser à autre chose ! Mais, j'ai un rendez-vous tout à l'heure et j'essaye de penser à tout à la fois !
Toutefois, elle se rattrapa en montrant la robe que Liv lui avait acheté quelques heures auparavant.
- Cette robe de soirée est magnifique !
Elle alla la sortir de son plastique de transport et l'essaya par dessus ses vêtements. Elle était d'une couleur rouge et mettait bien en valeur celle qui avait été une aristocrate britannique.
- Avec le maquillage adéquat, tu feras beaucoup plus jeune ! Déclara Liv. Tu as quel âge, déjà ?
Lara rigola. Depuis qu'elle s'était rencontrée, Lara n'avait jamais dit l'âge qu'elle avait, semant le doute dans l'esprit des gens. C'était une façon étrange de s'amuser pour garder des secrets.
Cependant, les heures actuelles étaient de plus en plus sombres et le secret devait être levé.
- J'ai 31 ans, annonça t-elle. Et devine quoi ! Cela va faire exactement 10 ans que je suis une vraie pilleuse de tombes !
Elle se souvint qu'elle avait 21ans lorsqu'elle était partie à la recherche de sa première relique magique aux pouvoirs capable d'engendrer la paix mais de créer aussi la mort : le Scion des Atlantes, objet convoité par Natla, la dernière souveraine de l'Atlantide, sa pire ennemie à ce jour.
- Tu es jeune, en fait ! S'étonna Liv. C'est qu'en fait, lorsque je t'ai rencontré, tu avais vraiment mauvaise mine et tu avais l'air d'avoir 15 ans de plus mais même en allant mieux, tu fais plus âgée, plus mature !
Lara sourit. Qu'on l'a trouve plus vieille que son âge ne lui causait aucun soucis car son physique était le cadet de ses soucis, ces derniers temps. Le tonnerre, particulièrement puissant, en cette journée toujours aussi sombre fit sursauter Liv.
- Ce temps de chien ! S'exclama t-elle. Il ne s'arrête pas ! On a toujours autant de pluie depuis bientôt trois semaines !
- Ce sont les Nephilims, murmura Lara. Je suis certaine que c'est leur présence qui fait le temps est aussi sombre. Ils répandent le malheur sur Terre à commencer par la force de la nature. Ils sont revenus pour notre mort à tous.
La pilleuse de tombes regarda par la fenêtre du mieux qu'elle pu l'ancienne société de Von Croy.
Des souvenirs revenant en mémoire, elle détourna son regard. Liv fit de même en changeant de sujet.
- Savais-tu que le métro de CROFT INDUSTRIES, celui que tu as construit, fonctionne à merveille ? Demanda t-elle.
- Non, répondit la jeune femme. Sa première traversée de Manhattan a été discrète à cause de la pluie. Il s'agissait d'un métro unique à New-York. Fonctionnant à l'aide des facteurs de la nature tels que la lumière émise par le soleil ou l'eau de la pluie, c'était une véritable révolution. Il avançait entre les gratte-ciels, sur des lignes de métro conçues à une vingtaine de mètres au-dessus des routes. Lara s'était investie dans le projet pour préserver la nature, ainsi que les temples qu'elle aimait observer. Elle vit alors un des deux métros construits passer prêt de la tour. La montre de Lara sonna soudainement. C'était l'heure de son rendez-vous, dans le hall de son immeuble.
- J'y vais ! Annonça t-elle en sortant. À tout à l'heure !
*
Dans le hall de CROFT INDUSTRIES, un jeune homme attendait la venue de Lara Croft. Il l'avait rencontré, des années auparavant, mais jamais il n'avait pensé la revoir un jour. Il avait appris sa disparition dans un journal en 2000 dans le temple d'Horus. Plus tard, il apprenait son étrange résurrection dans un journal New-yorkais. Trois années plus tard, elle était accusée de meurtres avant d'être innocentée un mois plus tard. Il n'avait plus entendu parler d'elle avant Février 2004 où il apprenait qu'elle avait créée une société à Manhattan. Pourtant, elle ne l'avait jamais recontacté avant ce jour. Elle lui avait demandé d'apporter des choses étranges pour « une mission » lui avait-elle dit. Il patientait depuis seulement deux minutes qu'une voix bien familière lui dit, dans son dos :
- Bonjour, Zip, ça faisait longtemps...
*
Zip se tourna vers elle et annonça :
- Heureux de voir que vous avez tenu votre promesse, miss Croft !
Lara sourit au souvenir d'elle même dans une tenue moulante noire, dans un style très espion, dire en grimpant une passerelle qui menait au toit d'un gratte-ciel :
- Entendu, Zip, on reste en contact !
Des années après, ils se retrouvaient. Il l'avait aidé à récupérer l'Iris, la relique que Von Croy cherchait à Angkor Vat lorsqu'elle avait 16 ans.
- Vous avez ce que je vous ai demandé, Zip ? Demanda Lara.
Zip retira de son dos un sac qu'il lui tendit. Elle l'invita à s'asseoir dans un bureau proche pour boire une tasse de café pour lui et un thé pour elle.
- Qu'est ce que vous faites, Lara ? Lui demanda Zip après avoir bu une gorgée de son café.
Pourquoi vous avez besoin de tout cela ?
Lara ne répondit pas, se contentant de regarder ce que Zip avait amené. Oreillettes talkie-walkie avec lampe incorporée, caméra numérique, ordinateur portable, pistolets grappins. La panoplie du parfait aventurier.
- Je pars explorer les mondes souterrains, annonça t-elle.
- Mais vous aviez dit dans le journal que vous ne vouliez plus piller les tombeaux ! Répliqua Zip.
- Hélas, le passé vient de me rattraper, soupira Lara en buvant son thé.
Zip trouvait cela confus et déclara :
- C'est à cause de ces monstres, j'en suis sûr ! Ceux qui ont déjà tués des militaires dans le monde entier !
Lara leva la tête vers lui et le fixa droit dans les yeux.
- Pourquoi ? S'étonna t-il. Pourquoi une jolie jeune femme comme vous souhaite partir à la poursuite de ces monstres hideux ?
- C'est le but de ma vie, chasser ou se faire chasser, expliqua Lara. J'ai un petit compte à régler avec eux.
- J'ai vu des vidéos, continua Zip, de ces bêtes. Ils ont des espèces de signes gravés dans la peau, des symboles qui ne sont pas sans rappeler ce que ce psychopathe a fait à Von Croy à Paris !
- Tout est lié, dit Lara. Mais je dois vous conseiller de ne pas rester dans les parages, les Nephilims vont bientôt attaquer et il faut que l'homme se cache pendant un petit moment.
- Comment ça ? S'étonna Zip.
- Une bataille pour notre monde commence, répondit Lara en se levant et se dirigeant vers la porte. Il faut juste connaître notre camp.
*
*
*
*

0 commentaires: