'
.
_

lundi 20 octobre 2008

Ch 4 - Partie 1 : Un Simple Pion

*
CHAPITRE 4 : DEUXIÈME ATTAQUE
PARTIE 1 : UN SIMPLE PION
*
Quelque part au dessus de l'Océan Atlantique – 14 Juillet 2006
*
Le jet privé de AIR CROFT fonçait à travers les nuages vers New-York city. À son bord se trouvait, Lara et les membres du Lux Veritatis. Un majordome âgé de la trentaine, se déplaçait dans l'appareil pour subvenir aux besoins des passagers.
- Souhaitez-vous établir un contact avec quelqu'un de votre entourage, Lady Croft ? Demanda t-il à Lara. Nous sommes dans une zone où le téléphone par satellite fonctionne et étant donné les derniers évènements, je doute que cela dure longtemps.
- Oui, répondit la jeune femme. Merci, Daniel.
Le majordome lui apporta un téléphone et la laissa discuter en toute intimité. Lara composa un numéro et attendit quelques secondes, le temps que son correspondant décroche. Une voix masculine et âgée retentit alors.
- Ici, la demeure écossaise des Croft, je vous écoute.
- Allô, Winston ?
- Miss Croft ! S'exclama t-il. Quel bonheur de vous entendre ! Cela faisait très longtemps !
Malgré le fait qu'elle soit heureuse d'entendre la voix de son ancien majordome, Lara fut exaspérée par le fait que Winston l'appelle « Miss Croft ».
- Winston ! Répliqua Lara. Je suis votre amie ! Vous pouvez m'appeler Lara, vous le savez !
- Je regrette, Miss Croft, mais les bonnes habitudes ne doivent jamais être perdues. Comment cela se fait-il que vous appeliez à la demeure de vos parents ?
- Pour parler à ma mère, lui répondit la jeune femme. C'est d'une importance capitale.
*
Kurtis était un peu plus à l'écart, assis sur un fauteuil devant une table de travail éclairée par une forte lumière, examinant une gravure qui représenterait le Démon de Feu. À l'aide d'une loupe, il recherchait divers symboles qui pourraient les éclairer sur leurs ennemis. Il repéra un pentacle inversé sur le front de la créature signifiant clairement qu'elle était protégée par le mal, rien de bien nouveau en somme.
- Je me demande bien où est endormi cet être... se demanda Kurtis à voix basse. Pourquoi dans les gravures, il n'y a absolument aucune indication ?
Il fouilla dans les photographies qu'il avait apporté avec lui dont certaines étaient simplement des représentations des Nephilims ou de simples photos de dessins sur les murs. Il trouva une autre gravure qui représentait encore une fois le démon mais un autre personnage était là : en observant de plus près, il voyait un homme debout, le dos tourné à la bête, cette dernière tendant une main vers lui.
- Étrange, non ? Lui dit André, qui était arrivé derrière lui.
- Quoi ? S'étonna Kurtis.
- Cette scène ne te trouble pas ? Lui demanda t-il.
Voyant que Kurtis ne répondait pas, il lui montra du doigt le démon.
- Regarde bien ! Il s'agit de la seule scène où l'Ange ne dévore pas d'humain alors qu'il ne sait faire que manger la chair humaine. C'est déjà étrange. Mais écoute la suite : cela ne te semble pas bizarre que cet homme soit debout et le dos tourné au Démon ? Moi, si j'étais devant lui, je ne pourrai m'empêcher de le fixer, or l'homme ne doit pas avoir l'air d'être impressionné, comme s'il savait déjà tout du monstre.
- Qu'est ce que cela peut bien signifier, selon toi ? Lui demanda Kurtis, intrigué par cette histoire.
- Je pense que l'Ange savait ce qui allait lui arriver et dans un dernier soupir avant son sommeil, il a dû lancer comme une malédiction : celle qu'un être inférieur allait l'aider à retrouver ses pouvoirs. C'est une prophétie, en quelques sortes. Ainsi donc, Stanislas serait le sujet de cette prophétie et ne serait qu'un vulgaire pion servant à libérer les Nephilims et à réveiller le diable.
C'était pourtant bien vrai, et maintenant que Kurtis y réfléchissait, cela sautait vraiment aux yeux.
*
Écosse – Résidence des Croft – 14 Juillet 2006
*
Lady Croft raccrocha, après avoir parlé à sa fille. Winston se tenait près d'elle, toujours aussi vieux mais également très dévoué à la famille.
- Winston ? Pouvez préparer mes bagages, s'il vous plaît ?
- Bien entendu, madame ! Répondit le majordome en s'inclinant légèrement. Dois-je faire aussi ceux de monsieur ?
Angeline acquiesça d'un signe de tête avant de s'éloigner, ne comprenant rien à la conversation qu'elle venait d'avoir avec sa fille. Elle avait cru entendre les mots « Nephilims », « danger » et elle lui avait ordonné de venir la rejoindre avec Lord Croft à Manhattan, « pour plus de sécurité... ». Mais de quelle sécurité voulait-elle bien parler ? Pourquoi la famille Croft serait-elle en danger ? Des questions auxquelles Lady Angeline ne pu répondre.
*
Manhattan – New-York City – Bureaux de CROFT INDUSTRIES – Quelques heures plus tard
*
Liv admirait son nouvel appartement, entièrement rénové. Les ouvriers avaient fait du bon boulot et avait garanti que tout était parfaitement solide. L'argent ne fait pas le bonheur, mais il accélère les choses. Cette société avait été créée par Lara, avec l'aide de Liv. Elle contenait plusieurs zones d'activités telles que les zones biologiques, technologiques ou d'archéologies, bien que ce ne fut que cette dernière qui était ouverte pour l'instant. Mais où donc était Lara ?
Elle ne lui avait pas téléphoné pour lui dire si elle était bien arrivée à Paris. Liv était en pleine angoisse pour son amie. À son lieu de travail, elle n'avait pas eu le cœur à travailler à la vue de ces sombres nuages qui envahissaient le ciel. C'est un signe ! C'est le symbole que les Nephilims sont arrivés à la surface !
*
Le téléphone portable de Liv retentit, la faisant sursauter. Elle s'empressa de répondre en voyant le prénom « Lara » s'afficher sur l'écran.
- Lara ! S'exclama t-elle. Enfin !
- Liv, j'ai besoin de te présenter plusieurs personnes, répondit la voix de Lara.
- Oui, mais où es-tu ? S'étonna Liv.
Qui Lara veut bien vouloir me présenter ? Quel est le lien avec les Nephilims ? Je ne comprends pas...
- Rejoins moi dans la salle de conférence, ordonna la voix de Lara.
- Tu es à Manhattan ?
Mais Lara avait déjà raccroché. Liv était perturbée par cet appel étrange. Cela ne ressemblait pas du tout à Lara de ne pas expliquer les choses comme elle le faisait en de moment même.
*
Liv venait d'ouvrir les portes de la salle de conférence. Elle vit alors Lara, qui était debout, ainsi que d'autres personnes qu'elle ne connaissait pas. Il s'agissait de cinq hommes et d'une femme. Tous se tournèrent vers elle et la jeune femme eut un sourire gêné.
- Heu... Bonjour... dit-elle d'une voix mal assuré.
- Chers amis, je vous présente mon amie, Liv Anderson, dit Lara. Liv, je te présente Maximillian, André, Scott, Moustapha, Vittoria et Kurtis... Trent...
Liv eut une exclamation silencieuse en elle. Elle avait bien dit Kurtis Trent ? Le Kurtis Trent ?
- Mais il est mort ! S'écria Liv.
- Vraiment ? S'étonna Kurtis. Je... je ne le savais pas... J'étais certain d'être vivant...
Liv ne put s'empêcher de rire, ce que tout le monde fit à l'exception du vieux Scott dont Lara venait de nommer par son nom de famille.
- Liv est une personne digne de confiance ! Annonça Lara. Si je suis là, devant vous, c'est grâce à elle. Et j'exige qu'elle ait le droit de savoir ce qu'il se passe sur cette planète.
Kurtis hocha la tête. Lara se tourna vers la jeune femme, ayant eu l'autorisation nécessaire pour dévoiler les secrets du groupe à son amie.
- Sais-tu qui est Viktor Stanislas ? Lui demanda t-elle.
*
*
*
*

0 commentaires: